Publié le 20 Octobre 2010

http://www.lavoixdunord.fr/stories/image250x00/mediastore/VDN/A2010/M10/les-benevoles-du-cyber-espace-ont-ete-r-726595.jpgCet été, des bénévoles ont été à la tâche pour plusieurs animations du cyber-espace. ...

 


Une réception était organisée afin de les remercier. En l'absence de Jean-Claude Desfachelle, c'est Nicolas Kusmierek, le vice-président de l'AAS, l'association-support, qui a rappelé les différentes interventions de ces bénévoles encadrés par Géry et Chantal, les deux permanents : la cyberplage de Tchicou Parc, avec en moyenne trente-cinq personnes chaque jour et près de 400 portraits de famille distribués gratuitement la Nuit des étoiles qui a concerné Saint-Laurent-Blangy, mais aussi Monchy-au-Bois et Wingles la couverture photographique et vidéo des récentes foulées immercuriennes... Il n'a pas manqué de rappeler le succès des jeux Wii avec une trentaine de jeunes chaque jour. « Des actions qui ont été rendues possibles grâce à l'aide financière du FPH (Fonds de participation des habitants), au partenariat de la société ITech pour le prêt des ordinateurs et de la ville pour son réseau wifi » insistera-t-il, en rappelant qu'Agora Web TV a réalisé au quotidien un reportage à Tchicou Parc.

 

Source : La Voix du Nord - dimanche 17.10.2010

Voir les commentaires

Rédigé par AAS

Publié dans #REVUE DE PRESSE

Repost0

Publié le 17 Août 2010

Tchicou Parc a accueilli une des Nuits des étoiles organisée par l'AAS - Association d'Animations Scientifiques - de Saint-Laurent-Blangy. Le conteur Jean-Paul LEVASSEUR a accueilli les enfants lors de la Nuit des étoiles juniors, ensuite, c'est Freddy POIRET, astronome amateur, qui a animé la soirée retraçant les 20 ans du télescope spatial Hubble.

Voir les commentaires

Rédigé par AAS

Publié dans #ASTRONOMIE

Repost0

Publié le 14 Août 2010

http://www.lavenirdelartois.fr/stories/thumb250x00//mediastore/VDN/A2010/M08/490840-la-magie-d-4c5ff0df.jpg.jpgDu 6 au 8 août, dans le cadre de "La Nuit des étoiles", 300 lieux en France ont accueilli de nombreux curieux, de tous âges confondus, que l'astronomie intéresse ou passionne.

 

Pour la sixième année consécutive, l'office de tourisme de Béthune a pris en charge la communication et l'aide logistique et technique de cette manifestation nationale. Ainsi, après le site d'Olhain en 2009, c'est le parc Cabiddu de Wingles qui, cette année, a été choisi.

 

Privilégier les contacts


« En réalité, la Nuit des étoiles s'insère dans le programme d'animations estivales que nous proposons, avec entre autres des ateliers équestres, des baptêmes d'ULM et de nombreuses activités au parc d'Olhain comme le VTT. Outre la promotion du patrimoine, notre action vise aussi la valorisation des activités sportives de pleine nature. C'est pourquoi, compte tenu du cadre, de la faible pollution lumineuse et des infrastructures sur place, contacter Monsieur Riu, directeur du parc de Wingles, est allé de soi », explique Cécile Parent, chargée de développement à l'office de tourisme de Béthune.
Afin d'éclaircir les mystères de la voûte céleste, les astronomes amateurs de l'association d'animation scientifique de Saint-Laurent-Blangy (AASLB) sont venus à la rescousse. Créée en 1986, assurant la gestion du cybercentre de la ville et présidée par Nicolas Kusmierek, cette structure s'attache à promouvoir l'astronomie pour tous par le biais de la photo, la vidéo ou l'informatique. Elle anime en outre une web tv locale tournée vers les initiatives originales organisées dans l'Arrageois (www.agorawebtv.com).

Science et imaginaire se répondent


À 20 heures, en attendant que le soleil jette ses derniers feux, Jean-Paul Levasseur, conteur professionnel, a porté, transporté le public venu en famille vers un imaginaire étoilé. Mêlant des oeuvres issues de répertoires d'Amazonie, des Philippines, d'Éthiopie, de Kabylie ou encore du grand nord canadien, le conteur a restitué les contes du ciel ainsi que les contes du jour et de la nuit. Par sa faconde, il est parvenu à montrer comment, dans toutes les civilisations, la poésie s'est finalement posée en réponse à ce qui ne pouvait encore être expliqué scientifiquement.
À 21 heures, les 35 personnes présentes se sont dirigées en salle afin d'entendre la conférence de Freddy Poiret, animateur de l'AASLB, sur le thème du télescope Hubble, mis à l'honneur cette année et appelé du nom de l'astronome Edwin Hubble (1889-1953). Un discours accessible, illustré de nombreuses photos prises par cet engin de très haute technologie, à 600 km au-dessus de nos têtes. Une carte du ciel était aussi disponible pour chacun.
La soirée s'est achevée par un documentaire de l'agence spatiale européenne (ESA) retraçant l'épopée du télescope Hubble et son apport. Si la couverture nuageuse n'a pu permettre l'observation à l'extérieur, les enfants ont été impressionnés par les télescopes exposés et curieux de comprendre leur fonctionnement. Mission accomplie.

Frédéric FONTAINE
Contact : Office de tourisme intercommunal de Béthune-Bruay, 3 rue Aristide-Briand, BP 551, 62411 Béthune ou www.aas.asso.fr



L'Avenir de l'Artois - Edition de Lens Béthune du mercredi 12 août 2010


Voir les commentaires

Rédigé par AAS

Publié dans #REVUE DE PRESSE

Repost0

Publié le 14 Août 2010

http://www.lavenirdelartois.fr/stories/thumb250x00//mediastore/VDN/A2010/M08/489823-les-myster-4c5fbbf4.jpg.jpgLa troisième Nuit des étoiles de Monchy-au-Bois s'est déroulée au stade communal où passionnés d'astronomie et curieux se sont retrouvés.


Quiz, conférences et observation du ciel, il y avait de quoi occuper la soirée. Avant que la nuit arrive pour scruter le ciel avec les télescopes de l'Association d'Animations Scientifiques de Saint-Laurent-Blangy, partenaire comme chaque année, la conférence de Raymond Przybylski, maire de Monchy a élucidé quelques mystères. Il a notamment expliqué pourquoi le ciel est bleu ou pourquoi les nuages sont blancs.

 

Vingt ans d'observations avec Hubble


Pour les vingt ans du télescope spatial Hubble mis en orbite le 24 avril 1990 à 590km d'altitude, Raymond Przybylski avait invité Jean-Claude Desfachelles, le président de l'AAS de Saint Laurent Blangy pour raconter l'histoire de ce télescope. Les spectateurs ont suivi avec attention cette remarquable aventure scientifique. Fruit d'un long travail entre la NASA et l'Agence spatiale européenne, il est nommé ainsi en l'honneur de l'astronome Edwin Hubble. Déjà au début du XXe siècle, Hermann Oberth mentionnait l'intérêt d'un télescope spatial. En décembre 1993, puis en février 1997, en décembre 1999, en mars 2002, à chaque intervention le télescope est replacé à une orbite plus haute car le freinage atmosphérique lui fait perdre de l'altitude et gagner de la vitesse. Une dernière mission a eu lieu en mai 2009 pour installer de nouveaux instruments scientifiques. Le télescope nouvelle génération James Webb devrait succéder à Hubble mais la question reste en suspens. Hubble restera en service pour dix ans encore avant que sa descente soit progressivement contrôlée pour s'abîmer dans l'océan.
Entre les réponses au quiz à trouver dans les nombreux livres à disposition, les conférences passionnantes et l'observation des étoiles, ce fut une belle nuit d'été.

Marie-Paule DELORY



Source : L'Avenir de l'Artois - Edition Arras du mercredi 12 août 2010

Voir les commentaires

Rédigé par AAS

Publié dans #REVUE DE PRESSE

Repost0