Publié le 30 Juillet 2009

 19e édition des "CV en ligne".

Ouverture de la saison 2006-2007, 6 demandeurs d'emploi ouvraient le bal.
 19e édition des "CV en ligne".

Ouverture de la saison 2006-2007, 6 demandeurs d'emploi ouvraient le bal.
 19e édition des "CV en ligne".

Ouverture de la saison 2006-2007, 6 demandeurs d'emploi ouvraient le bal.
 19e édition des "CV en ligne".

Ouverture de la saison 2006-2007, 6 demandeurs d'emploi ouvraient le bal.
 19e édition des "CV en ligne".

Ouverture de la saison 2006-2007, 6 demandeurs d'emploi ouvraient le bal.
 19e édition des "CV en ligne".

Ouverture de la saison 2006-2007, 6 demandeurs d'emploi ouvraient le bal.
 19e édition des "CV en ligne".

Ouverture de la saison 2006-2007, 6 demandeurs d'emploi ouvraient le bal.
 19e édition des "CV en ligne".

Ouverture de la saison 2006-2007, 6 demandeurs d'emploi ouvraient le bal.

19e édition des "CV en ligne". Ouverture de la saison 2006-2007, 6 demandeurs d'emploi ouvraient le bal.

Voir les commentaires

Publié dans #ALBUMS PHOTOS

Repost 0

Publié le 29 Juillet 2009

La 19e nuit des étoiles dans le ciel immercurien

Tchicou, le bec dans les étoiles


Une légère brune à très haute altitude mais pas suffisante pour cacher le firmament étoilé de Saint-Laurent-Blangy. Les cieux sont avec l'association d'animations scientifiques immercurienne et les dieux ne leur sont pas tombés sur la tête en ce samedi 25 juillet. 22h30 au Tchicou parc Freddy Poiret, Claude Defreschi, Géry Varet et Nicolas Kusmierek, les quatre astronomes de la commune, sont aux commandes de leur vaisseau inter sidéral pour percer les secrets de la voûte céleste. Deux télescopes à miroir et une lunette à lentille ont été installés pour la circonstance sur la pelouse du parc de la Brayelle. Au dessus du clocher on peut distinguer le premier quartier de la Lune. (Premier quartier en forme de p et dernier quartier en forme de d). Tient Véga, la plus brillante des étoiles, pointe déjà ses branches vers la planète bleue. Elle fait partie du triangle des nuits d'été avec Altaïr et Deneb. Puis ce sera le tour de la constellation d'Ophiuchus et celle de l'Aigle. Petit à petit, comme un arbre de Noël, les lumières apparaissent les unes après les autres pour l'émerveillement des petits et des grands. Les doigts se lèvent vers ce ciel fantasmagorique, et c'est à ce moment que nous prenons la pleine mesure de l'immensité de cet espace infini et de la microscopique place occupée par l'homme. Notre bonne vieille terre est âgée de quatre milliards d'années et il lui en reste encore autant à vivre si nous ne la détruisons pas avant. Ensuite l'espèce humaine se transformera en poussière pendant que l'étoile du berger brillera pour l'éternité. Il faut 8 minutes à la lumière pour parcourir la distance qui nous sépare du soleil. Cette banale étoile de type G2-V fait partie, comme des millions d'autres, de notre galaxie. On estime son diamètre à 1 400 000 kms. Sa température en surface est de 6000° et en son coeur de 15 millions de degrés. Son rayonnement est vital pour l'homme mais attention, une exposition prolongée peut-être très dangereuse voir même fatale. Nicolas Copernic, Galilée, Thomas Hariot et Johannes Kepler sont les pères de l'astronomie moderne.
Grâce à leur entêtement et à leurs découvertes, l'homme a pu enfin s'orienter dans l'univers mais il y cherche encore sa place.


Pierre HUGONNAUD
L'Avenir de l'Artois
Edition du mercredi 29.07.2009

Voir les commentaires

Rédigé par AAS

Publié dans #REVUE DE PRESSE

Repost 0

Publié le 28 Juillet 2009

C'est dans le cadre du fraîchement rénové Parc de La Brayelle que se déroulait, samedi soir, la Nuit des étoiles.

 

Une 19e édition, exceptionnellement en juillet pour célébrer en même temps le 40e anniversaire de la mission Apollo 11. À noter que ce 25 juillet commémorait aussi la première traversée de la Manche par Louis Blériot en 1909, l'espace était vraiment au programme de cette soirée.


L'Association d'Animations Scientifiques (AAS) qui en était l'organisatrice en profita comme il se doit. Après quelques mots d'accueil de Nicolas Kusmierek, Freddy Poiret, l'un des animateurs de l'AAS commenta un diaporama « fait maison » sur la Mission Apollo 11 du 20 juillet 1969, puis sur les 400 ans des premières observations de Galilée, avant de procéder à une explication de la carte du ciel d'été. Des explications à la portée de tous.


On pouvait aussi regarder le ciel à l'aide des télescopes et lunettes installés dans le parc. Même chose pour le fameux Triangle d'été, avec les constellations Véga, Altaïr et Deneb, les étoiles les plus brillantes en été, puis la Grande Ourse et l'étoile polaire, et même Jupiter un peu plus tard qui apparut à l'horizon est en ce ciel bien dégagé où l'Espace était roi.

Source :
mardi 28.07.2009 - La Voix du Nord - Edition Arras (CLP Jean Lancial)

Voir les commentaires

Rédigé par AAS

Publié dans #REVUE DE PRESSE

Repost 0

Publié le 28 Juillet 2009

Vendredi soir, le parc d'Olhain a accueilli les passionnés d'astronomie pour une observation du ciel et de ses astres. Une manifestation organisée par l'office du tourisme de Béthune-Bruay avec le concours technique de l'Association d'animations scientifiques de Saint-Laurent-Blangy.

 

La soirée s'est divisée en quatre volets : les contes de Jean-Paul Levasseur, la conférence scientifique de Fressy Poiret (AAS), la balade avec la carte du ciel et l'observation des constellations par les animateurs.


Dans la maison des expositions, Jean-Paul Levasseur, musicien, poète et surtout conteur a, pendant une heure, conté la lune avec brio. «  Elle est l'amie des amoureux, des solitaires, parfois un refuge, mais toujours la complice de l'homme. » Le spectacle a été vécu dans un silence de cathédrale.

Puis, Freddy Poiret de l'AAS s'est appuyé sur une vidéo projetée sur grand écran pour faire revivre la mission Apollo 11. «  Cette année on fête les 40 ans du premier homme sur la lune et les 400 ans des observations de Galileo Galilée, le savant italien, qui a introduit l'emploi de la lunette en 1609. (...) Ce Florentin a lancé l'observation du ciel. » L'intervenant a aussi salué les travaux de «  Copernic, astronome polonais, et Kepler, l'Allemand, qui découvrit les lois des mouvements des planètes. » Freddy Poiret a également narré les 17 missions d'Apollo, dont la première a coûté 25 milliards de dollars de l'époque. Avant de prendre le chemin de la balade avec les cartes du ciel de l'été 2009, l'intervenant a expliqué les bases de leur lecture. Au retour, l'association a permis aux passionnés de découvrir notre système solaire, grâce à son matériel de haute volée.


Si le spectacle du ciel ne laisse pas indifférent, malheureusement le ciel, une fois de plus, n'était pas de la partie. «  J'aurais tant aimé voir une étoile filante issue des "perséides "qui traverse notre ciel, tous les ans, fin juillet. » •


> Contact : AAS, Tél : 03 21 07 99 44. Office du Tourisme, Tél : 03 21 52 50 00.

 

Source :mardi 28.07.2009 - La Voix du Nord - Edition de Béthune

 

Voir les commentaires

Rédigé par AAS

Publié dans #REVUE DE PRESSE

Repost 0