Presse : L'aquarelle et la photo se mêlent

Publié le 30 Novembre 2011

http://www.lavenirdelartois.fr/stories/thumb300x00//mediastore/VDN/A2011/M11/826544-l-aquarell-img_4393.jpg.jpgSamedi 26 et le dimanche 27 novembre à la maison du Temps Libre de Saint-Laurent-Blangy, les peintres de l'espace aquarelle et peinture et les photographes de l'association d'animation scientifique exposeront leurs toiles et leurs clichés.

C'est la sixième année que cette communion entre les deux arts a lieu au coeur de la cité immercurienne. Le club Aquarelle, présidé par Jean-Louis Guilbert, a été créé en 1998. Il rassemble 23 artistes autour de la palette et du pinceau. « Nous nous réunissons chaque vendredi après-midi. Nous avons en moyenne trente ans sur chaque épaule et la parité est d'un homme pour quatre femmes. Nous échangeons nos techniques sur l'acrylique, le pastel, l'aquarelle l'huile et le dessin », nous confie Micheline Porc la secrétaire du club. L'Association d'animation scientifique, présidée par Jean-Claude Desfachelle, réunit les passionnés de l'informatique et du multimédia, de l'astronomie, de la photographie et du reportage télévisé de proximité par l'intermédiaire d'Agora Web TV. Une équipe d'animateurs expérimentés permet aux adhérents d'acquérir des bases ou de développer un savoir-faire dans les domaines proposés. Le vernissage de l'exposition aura lieu le samedi 26 à 18 heures.

Catherine Marousez ou un souffle de vie
L'association Aquarelle et l'AAS ont choisi comme invitée d'honneur un art vieux de 4 000 ans, qui fait appel à la chaleur, au souffle humain et à une combinaison chimique de matériaux extrêmement précise. Trente années, c'est le temps qu'il a fallu à Catherine Marousez pour exercer sa passion de souffleuse et de sculpteuse sur verre. Après avoir quitté l'entreprise familiale, elle apprend les techniques ancestrales du soufflage au moule à l'école de Moulins. Le mélange des matières comme l'association du verre avec le bois, l'ardoise ou l'aluminium devient au fil du temps sa grande spécialité. La Cambrésienne trouve ses sources d'inspiration dans l'art déco, l'atelier viennois, le bauhaus de Weimar et dans les sculptures d'Alberto-Giacometti et de Georges-Jeanclos ainsi que dans la peinture sur verre de Sibylle Peretti et de Barbara Idzikowska.
Lors de cette exposition du 26 et 27 novembre, les clichés de Nicolas Kusmeriek, dernier lauréat du trophée inter clubs Joseph-Quentin, seront présentés.

Source : Avenir de l'Artois - Pierre HUGONNAUD- 16.11.2011

Rédigé par AAS

Publié dans #REVUE DE PRESSE

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article