Deux arts majeurs exposés : du pinceau à la capture de l'image

Publié le 4 Décembre 2009

La peinture et la photographie se sont offertes aux regards et à l'imagination du public à la maison du temps libre. L'une date de la préhistoire avec ses représentations graphiques dans les grottes.

L'autre est apparue au milieu du XIXe siècle avec les trois procédés de fixation de l'image inventés à Châlons-sur-Saône par Joseph-Nicéphore Niépce.


Les deux sont issues de l'intelligence et du génie humain. Ces arts majeurs se complètent et s'entrelacent car bien des peintres, comme Degas, se sont inspirés de photos pour percer la grâce des danseuses.

Samedi 28 novembre à 18 heures à la maison du temps libre, Espace Aquarelle & Peinture et l'Association d'Animation Scientifique ont réussi cette alchimie en présentant leurs oeuvres. Complices ou rivales ? Telle fut la question, lors de ce vernissage, du président du club des peintres Jean-Louis Guilbert. En tout cas amies, comme le précisa Jean-Paul Desfachelle l'administrateur des scientifiques immercuriens. L'éthique de la photographie est la petite soeur de celle de la peinture. Ses créateurs sont avant tout de talentueux artistes, à l'image des toiles Fabrice Golombek ou des clichés de Daniel Maricelle.

Ce don pour la palette et le pinceau et celui de la capture de l'image font aussi appel à la poésie, tant la maîtrise de la lumière et l'impression des couleurs ont sensibilisé un public venu en nombre, admirer ces 91 toiles et ces 40 clichés tous issus de l'imagination d'une trentaine d'enlumineurs.

Source : Avenir de l'Artois - 02/12/2009 - PH

Rédigé par AAS

Publié dans #REVUE DE PRESSE

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article