Les techniques d’observation dans le visible : les révolutions technologiques des années 80

Publié le 17 Février 2020

Les techniques d’observation dans le visible : les révolutions technologiques des années 80

Le 7 février dernier, Ray a présenté « Les techniques d’observation dans le visible : les révolutions technologiques des années 80 » lors de la dernière séance du club astronomie à Saint-Laurent-Blangy.


Ray a commencé par décrire les turbulences de l’atmosphère et la raison pour la quelle une étoile scintille. Et l’idée qui a émergé d’optique adaptative dont le principe est très simple, mais la réalisation infiniment complexe.
Ensuite, il a expliqué ce qu’est l’optique active qui n’a rien à voir avec l’optique adaptative, mais ces 2 avancées technologiques se complètent pour obtenir un résultat 4 à 6 fois meilleur avec les grands télescopes terrestres que le télescope spatial Hubble.
En complément, il nous a décrit la troisième révolution avec les miroirs segmentés. Mais toutes ces avancées technologiques n’auraient pu se faire sans les progrès de l’informatique et l’évolution vertigineuse de la puissance de calcul.
Pour illustrer ses propos, Ray a exposé les « ancêtres » des années 90 et 2000 qui ont bénéficié de ces avancées : les Keck d’Hawaï, le VLT, le Large Binocular Telescope …
Puis nous avons parcouru les 3 télescopes géants en cours de réalisation (dont l’un est bloqué …) et les 2 télescopes solaires géants (dont l’un n’est qu’un projet). Je les cite pour mémoire :

  • l’Européen Extremely Large Telescope ou E ELT
  • l’international Thirty Meters Telescope ou TMT
  • l’étasunien Giant Magellan Telescope ou GMT
  • le télescope solaire étasunien Daniel K. Inouye Solar Telescope ou DKIST
  • le projet de télescope solaire européen European Solar Telescope ou EST

Ce fut une réunion passionnante (d’après les bravos recueillis 😇 😊 ).

Pour répondre à la question financière posée par Didier, voici pour information :

  • Budget de l’E ELT : 1,1 milliard €
  • Budget du TMT : 1,4 milliards de $
  • Budget du GMT : 1 milliard de $
  • Budget du DKSIT : 344 millions de $
  • Budget du EST : 270 millions €

Le seul chiffre fiable est celui du DKSIT, puisqu’il est en phase d’essais et donc terminé.
Pour les autres, ces budgets seront très certainement dépassés voire explosés …


 

Rédigé par AAS SAINT-LAURENT-BLANGY

Publié dans #ASTRONOMIE

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article